Technologies

Chaudière à bois

Éolienne

Panneaux photovoltaïques

Pompe à eau solaire

Panneaux thermiques

Géothermie

Vendredi 16 novembre 2007

Conférence de Serge Latouche

   Le défi de la décroissance...

Le vendredi 16 novembre, le Collège a eu l'honneur d'accueillir Monsieur Serge Latouche pour une conférence très intéressante sur le "Défi de la décroissance".

Nous vivons dans une société qui pousse à la consommation par la publicité que ce soit à la télévision ou dans les magazines. Cette société n'est ni soutenable, ni souhaitable. Les pays riches comme les États-unis, l'Europe, le Japon consomment beaucoup trop de ressources naturelles comme le pétrole, les forêts ; les conséquences sont le réchauffement climatique, énormément de pollutions, de déchets...

Si tout le monde vivait comme les américains, il faudrait 6 planètes (pour les européens : pas moins de 3 !). Ainsi, si le monde continue à se développer selon les modèles américain ou européen actuels, il va tout droit à la destruction de l'humanité.

Quelques exemples concrets : chaque année, nous brûlons la quantité de pétrole que la photosynthèse a mis 1 million d'années à produire - en ce qui concerne les forêts, leur surface diminue à grande vitesse or elles sont les poumons de notre planète car les arbres absorbent le CO2 en rejetant le dioxygène nécessaire à de nombreuses formes de vie ; s'il y a moins d'arbres, cela signifie davantage de CO2 dans l'atmosphère et s'en suit un dérèglement climatique.

Nous avons un mode de vie qui entraîne la recherche sans fin de plus en plus de biens matériels, toujours nouveaux, ce qui provoque d'énormes gaspillages tout en ne nous rendant pas plus heureux...

Il faut changer pour un style de vie moins axé sur l'avoir et plus axé sur l'être, le bien-être (le vrai)la qualité de vie qui est faite bien sûr d'un minimum de biens matériels mais aussi d'échanges et de rencontres avec notre entourage.

Article écrit par Camille Ransquin,

élève de 4ème générale  (4G3 - 2007-08)

Réflexion de Monsieur Latouche :

 

"Aménager la décroissance signifie, en d'autres termes, renoncer à l'imaginaire économique c'est à dire à la croyance que plus égale mieux. Le bien et le bonheur peuvent s'accomplir à moindres frais."